Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Panier

L'histoire du cabinet de curiosité

Posté par véronique nocquet le
histoire du cabinet de curiosité

Ancêtre du musée, il s’est développé en Europe à partir de la Renaissance, au sein d’une pièce ou de meubles, dans une mise en scène d’objets rares et insolites. Véritable miroir du monde, des découvertes de nouveaux territoires et répondant à la volonté de classification scientifique, il mettait en scène des minéraux, des végétaux des animaux, des ossements…mélange hétéroclite répertorié en collections, témoignage de l’évolution de la connaissance fondée sur l’histoire naturelle et l’étude des spécimens, dont les jardins botaniques représentent la plus vivante expression. 

François 1er, Henri IV puis Louis XIV se sont succédés dans cette passion vouée à la botanique exotique. 

La curiosité atteint son apogée à la fin du XVIIIe siècle , issue de la volonté de catégoriser scientifiquement les objets.

Mieux comprendre le monde et ses croyances, dans le temps et l’espace, c’est aussi le réceptacle de nos mythologies et de ses représentations.

Au XXème siècle, le cabinet de curiosités prend une dimension artistique avec les surréalistes qui s’emparent du sujet et le renouvellent. Les collections ont perdu une part de vocation scientifique.

Le monde actuel survolté, ère du numérique, fait naître le besoin d’authenticité, de beauté inspirée de la nature, et de rythme ralenti.

Explorer le cabinet de curiosité de Véronique Nocquet

← Ancien article Nouvel article →

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés