Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Panier

LES ATOUTS DE LA MAROQUINERIE FRANÇAISE

Posté par véronique nocquet le
sac et maroquinerie made in france

« Si tu veux être international, disait Ludwig Von Beethoven, chante ton pays. » Les premiers objets en cuir sont apparus en Egypte antique. Il s’agissait, entre autres d'accessoires quotidiens, de vêtements, de sandales, de ceintures ou encore de bijoux. Le mot « maroquin », attesté autour du XVème siècle, nous viendrait de l’espagnol « maroqun », lui-même dérivé de « Maroc », pays d’invention de la technique du tannage. Aujourd’hui, la Chine, le Vietnam et l’Italie se partagent plus de la moitié des exportations de cuir dans le monde.

Mais votre regard à vous s’attarde sur la maroquinerie française. Sans doute parce qu’acheter français contribue à baisser votre empreinte carbone et à encourager la fabrication locale. Ensuite, existe-t-il d’autres motifs de commander ses accessoires en cuir dans l’Hexagone ? En réalité, oui. Nous vous en donnerons quatre.

DES PRODUITS QUE LE MONDE ENTIER S’ARRACHE

maroquinerie fabriquée en France

Derrière les trois pays cités en prologue, la France est le quatrième exportateur de maroquinerie. Au plan européen, elle arrive en second, loin derrière l’Italie qui vend 61% de la production européenne. Pas de quoi coqueriquer à première vue ? Oui mais : d’une part, derrière ce classement, se cache une balance commerciale excédentaire à faire pâlir la filière du champagne. D’autre part, le cuir français bénéficie d’une croissance économique insolente malgré la conjoncture actuelle.

Ces résultats remarquables sont portés par la maroquinerie de luxe razziée par les acheteurs hors Union européenne. Pourquoi ? Parce que les maisons de maroquinerie française donnent toute leur attention à la qualité des matières utilisées, en privilégiant le cuir issu des pâturages locaux. Les ateliers de fabrication travaillent de préférence la partie noble de la peau qu’on appelle cuir pleine fleur, côté poil, dont la surface est restée naturelle. À l’inverse, la croûte de cuir (côté chair) a été vernie ou recouverte de polyuréthane.

UN SAVOIR-FAIRE À LA FRANÇAISE

ceinture en cuir made in france

Chez Véronique Nocquet, nous valorisons les fabricants soucieux d’excellence, de transparence et d’écologie. Tampicobags®, Vaincourt ou Lundi Paris enracinent leurs techniques de fabrication artisanale dans leur territoire et respectent profondément leur écosystème. Tout cela a un coût. C’est le prix du savoir-faire français.

Les acteurs de la filière sont avant tout des stylistes amoureux de leurs matières premières. Le prototypage des modèles de sac, de sacoche ou de grand portefeuille se fait dans le souci permanent de sublimer le cuir, au plus près de la description du produit rêvé. Les étapes de confection du cuir ne sont pas moins soignées. Salage, travail en rivière, tannage et corroyage avant la finition : toute cette phase de préparation peut prendre jusqu’à dix-huit mois, alors que la fabrication intégrale d’un sac à main femme en cuir se fait en trois mois en Chine.

Un dernier mot sur le tannage. Les artisans français plébiscitent le tannage végétal ou semi-végétal qui, contrairement au tannage minéral (à base de sulfate de chrome), prend du temps. Les tanins végétaux (à base de feuilles, de racines et d’écorces d’arbre) donnent un cuir très rigide au début, mais dont la patine vivante éblouit les amateurs de sacs et accessoires authentiques et éco-conçus.

DES MARQUES PRESTIGIEUSES OU RAFFINÉES

Sac pour femme fabrication francaise

Louis Vuitton, Longchamp, Hermès et Chanel produisent à eux seuls plus de 60% de la production française. Adossés pour certains à des multinationales (LVMH, Kering), ces grands noms récoltent les fruits de leurs efforts en matière d’identité, de différenciation et d’innovation, et rachètent des tanneries hexagonales pour progresser dans la relocalisation de leur fabrication.

La magie de la maroquinerie française, c’est que ces griffes du luxe donnent un cap intemporel à des maisons de moindre dimension mais tout aussi exigeantes, telles que Louvreuse, Pierre Hardy ou Polène. Dans le haut et moyen de gamme, la touriste hong-kongaise, la cadre supérieure bordelaise ou le business man de Baltimore s’offrent mieux qu’un porte-monnaie femme, un cabas décontracté chic ou un porte-document zippé. Ils se procurent une véritable expérience liée à l’élégance du produit, à sa qualité supérieure et à toute une histoire culturelle qui, de plus en plus, parlent d’impact environnemental et de traçabilité.

À travers notamment la Fédération Française de la Tannerie Mégisserie (FFTM), le CTC (Centre Technique du Cuir), mais aussi Le label, Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), la filière s’engage à la fois sur la qualité, la fiabilité et la protection de l’environnement. C’est tout cela que le consommateur captif de la qualité française recherche et trouve.

UNE FILIÈRE INVENTIVE ET VOLONTAIRE

pochette pour ordinateur en cuir made in france

L’histoire de la maroquinerie de luxe made in France est indissociable de l’arrivée de Jean-Baptiste Colbert au ministère des finances (1665). Son ambition ? Repenser les manufactures françaises afin de riposter contre la vitalité invasive du luxe étranger. La fondation de la Manufacture royale des glaces de miroirs ouvre une ère glorieuse où la crème des artisans donne libre cours à une passion, une rigueur et une ambition fondatrices, notamment en matière de draperie, de céramique, de tapisserie ou de mobilier. Les métiers du cuir ne font pas exception. Deux siècles plus tard, Hermès, Cartier et Vuitton Malletier voient le jour, avec le désir, hérité de la révolution de Juillet 1830, de satisfaire à la fois la cour, les bourgeois et, pourquoi pas, tous les portes-monnaies éligibles. La filière d’excellence était née.

De là, et sur 140 ans environ, les héros de la production de cuir grainé, les artisans du sac à dos pour homme ou pour femme et les achemineurs de bagagerie de luxe se veulent toujours plus innovateurs dans la recherche de qualité. Le secteur compte aujourd’hui 12 800 entreprises de toutes tailles, implantées dans un arc qui relie les Pays de la Loire à la Bourgogne-Franche-Comté.

LA MAROQUINERIE DE FABRICATION FRANÇAISE : UN GAGE DE QUALITÉ

portefeuille en cuir made in france

Que dire encore ? Préoccupée par la compétition que lui font les matières alternatives, les maroquiniers français défendent plus que jamais leur appellation protégée, dans l’attente d’un label européen qui rejette le simili-cuir et toute autre matière synthétique, mais aussi les nouveaux arrivants : les cuirs végétaux ou végan. Chez Véronique Nocquet, nous appuyons ce combat. Contre l’usure, l’agression de l’eau et les égratignures, rien ne vaut la résistance du vrai cuir fabriqué en France.

Autrement dit, le rayonnement des articles de maroquinerie français ne tient pas uniquement à une réputation ancienne. Il vient d’un savoir-faire défendu jalousement par un secteur énergique, diversifié. Cet artisanat d’exception séduit des clients attentifs à la beauté de leurs accessoires de mode, mais aussi à la durabilité de leur shopping. Des clients qui vous ressemblent ? Pour en avoir le cœur net, découvrez notre collection de sacs et maroquinerie pour femme et pour homme !

Collection de sacs et maroquinerie pour hommes

← Ancien article

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés